Différences et similitudes des métabolites secondaires chez deux espèces du genre Allium, Allium roseum L. et Allium ampeloprasum L.

  • Santé-Sciences-Technologie,
  • Recherche,

Ce travail a porté sur deux Allium spontanés prisés en raison de leur valeur alimentaire et leurs vertus thérapeutiques, A. roseum var. odoratissimum et A. ampeloprasum. Nous avons engagé un screening phytochimique de métabolites secondaires ainsi qu’une analyse qualitative de composés soufrés précurseurs des arômes d’Allium, les S-alk(en)yl cystéine sulfoxides. Les résultats montrent que ces espèces sont caractérisées par la présence de méthiine, alliine et isoalliine chez A. roseum, isoalliine et méthiine chez A. ampeloprasum.Ainsi A. roseum présente les caractéristiques aromatiques d’un ail spontané et A. ampeloprasum est plus proche d’un oignon. Les tests de caractérisation réalisés sur ces différents produits ont permis de mettre en évidence leur richesse en stéroïdes, saponines, quinones libres, saponosides, acides aminés, iridoïdes,hétérosides cardiaques, dérivés phénoliques, coumarines, flavonoïdes et tanins.

  • Dates
    Paru le 10 mars 2011
  • Auteur(s)
    H. Najjaa, S. Zouari, I. Arnault, J. Auger, E. AmmarR & M. Neffati
  • Références
    Acta Botanica Gallica, 158 (1), 125-139, 2011.